Positionnement et Statistiques Gratuites

Stéphanie Pitino

 

 

 

 

  L'ange du tableau

Assise par terre seule dans cette chambre noire
La porte un peu entrouverte
Et la lumière qui glissait du fin fond du couloir...

Les poings serrés, la gorge nouée je pleurais
C'était papa maman qui s'engueulaient
Blottie contre ma peluche, lentement j'ai levé les yeux
Toi tu me regardais et tu me souriais

Pourtant tu étais figé,
Quelque chose t'empêchait de bouger
Alors je me suis approchée et je t'ai touché
Une lumière blanche est apparue
Mes yeux me piquaient puis tu as disparu

Je ne savais plus où j'étais, je me sentais voler
Mes larmes se sont arrêtées de couler
J'avais cette impression d'être sur du coton
Puis j'ai senti la douceur de deux baisers sur mon front

Au petit matin lorsque je me suis réveillée
Tu n'étais plus là, le décor avait changé
Papa maman dormaient à mes côtés
Merci Ange de les avoir réconciliés

 

 

 

 

   
  Ma Muse

Une aube comme celle-ci où le ciel brille par ses étoiles
Et où les criquets chanteront la douce fraîcheur matinale
Mes yeux se poseront sur toi... ma Muse
Pour figer le temps, pour que rien de s'use

De la rose fraîchement coupée, ouverte à l'éternité
A tes lèvres charnelles, j'y poserai un baiser
Et tes yeux, ma Muse... ton regard dans le mien
M'ouvrira le passage de ton coeur pour sceller nos destins

Les premiers rayons du soleil réveilleront la ville
Ma Muse... je ne veux pas m'en aller
Je voudrais rester à tes côtés et m'arrêter de compter
Pourtant je m'efface et mets fin à cette idylle

Quand l'ombre n'est plus je trépasse
Tu es le jour, je suis la nuit et le temps passe
Je renaîtrai à l'aube où le ciel brillera par ses étoiles
Et où la rose fraîchement coupée restera ouverte à l'éternité

 

 

 

 

 

   
  Je t'attends

Mon regard se pose sur toi, et moi...
Moi je suis folle de ça
Je souris au temps
J'attends

J'ai pioché dans nos souvenirs
J'ai pioché notre avenir
J'aurais voulu te le dire
Tu es toujours sur ma ligne de mire

Ce soir, demain, dans un an, dans dix jours
La lumière de tes yeux m'éclairera toujours
Ton reflet dans l'eau, et ta peau..
Je ne peux pas m'e séparer, je ne peux pas oublier

Mon regard se pose sur toi, et moi ...
Moi je ne rêve que de ça
Je souris au temps
Je t'attends

 

 

 

 

 

   
  Il écrivait son amour

Il écrivait son amour sur du papier velours
Elle dessinait ses envies sur sa vie
Sans voix jamais ils ne dirent mot, pour
enfermer, condamner les non-dits

Mais s'il écrivait son amour sur leurs vies
Si elle dessinait ses envies avec lui
Sans lois jamais ils s'aimeraient
Et le temps... ils le vaincraient

Il rêvait de faire le tour du monde
Elle voulait vivre près d'ici dans son monde
Parfois ils pensaient à une nouvelle éternité
Une autre destinée, différente, moins troublante

Mais s'il écrivait son amour sur leurs vies
Si elle dessinait ses envies avec lui
Sans lois jamais ils s'aimeraient
Et la distance... ils la vaincraient

 

 

 

 

 

   
  Chants de blés

Ce chemin d'Or n'est pas tracé
Il vous mène vers l'Ouest comme vers l'Est
Sur cette terre endiablée 
Que le soleil s'opresse de condamner 

Le plus grand des brins de blé 
Souhaitait toucher le ciel 
Mais le vent souffla son air 
Le brin de blé s'est alors cassé 

Il n'y a rien à en tirer, la nature a ses raisons 
Les champs de blé caressent le vent qui touche le ciel 
Pour rejoindre l'Orient et effaçer l'horizon 
La Terre tourne sur cette petite paille de couleur miel 

Le temps pour elle de pousser son dernier chant 
Rêver du ciel, des nuages, de ce doux paysage... 
Avant de partir en botte de paille 
Le fameux temps des moissons... aïe

 

 

 

 

 

   
  L'ange noir

Elle est déesse des profondeurs
Son âme inflige toutes les peurs
Elle est tout ce qu'on voit
Mais elle n'est pas ce que l'on croit
Ses yeux noircis par la douleur
Traversent à feu tous les coeurs
Plongé dans son malheur absolu
Elle étouffe les sentiments non voulus
L'Ange Noir est dépourvu
La terreur a perdu.

 

 

 

 

 

   
  Toi & Moi

Nouveau soir de désespoir
Nuit de tristesse sans ton regard
Et pourtant tu es là, dans mon coeur
Le ciel pleure et cherche le bonheur

Compter les pierres qui nous sépares...
Ou bien compter les secondes, la même histoire...
Je n'ai jamais aimé de cette façon
Car vois-tu je t'aime de toutes les façons

Tu es le moteur des mes envies
Tu es mon âme soeur, ma vie
Je ne t'ai encore jamais vu
Mais vois-tu j'ai des envies de folies

Pour toi je laisserai tout tomber
Pour toi je réaliserai des contes de fées
Où nous seront tout deux modérateurs
Vois-tu, nos âmes réunirons nos coeurs

A nous le ciel, la mer, la terre !
Nous construirons notre propre univers
Car vois-tu mon amour
"Je t'aime" sera notre emblème

 

 

 

 

 

   
  Obsession

Jours et nuits
Je cherche un remède 
Jours comme nuits 
Tu es mes rêves 
Plongé dans l'incertitude 
Où j'ai appris à changer 
Pour trouver la plénitude 
Et m'arrêter de pleurer 
Peu à peu tous s'éclaircie 
C'est une évidence 
Et non une question de chance 
Je t'aimerais toute ma vie 

Tu es le prince de mes nuits 
Ma mélancolie 
Tu chasses l'ennuie 
Qui dérivait à l'infinie 
Chaque secondes, chaque minutes 
Tu défis ma raison
A tord ou à raison 
Tout n'est plus question de lutte
L'ivresse de tes caresses... 
J'en redemanderai sans cesse 
Et pour ne jamais te quitter
Je voudrais ne plus me réveiller

 

 

 

 

 

   
  Mon ange


Que faire lorsqu'un beau jour un Ange vous tombe dessus 
Que l'amour s'installe sans vous avoir prévenu 
Que tout devient lumière 
Et les ombres éphémères 
Qu'un nouveau monde s'ouvre à vous 
Un monde parfait, éblouissant... 
Que je regarde comme un enfant 
C'est un territoire inconnu 
Mais je l'ai tellement voulu 
Tu es là, tu es à moi 
Ma douce moitié, ma destinée... 
Tes baisers, tes caresses... j'en rêve
De la tendresse sans aucune trêve 
Ta douceur, ta chaleur... 
Ta présence me fait oublier mes peurs
Tu es mon océan de bonheur 
L'étoile filante dans le ciel 
Le sang qui coule dans mes veines 
Et les battements de mon coeur 

Que faire lorsqu'un jour l'on retrouve la raison
Cet amour n'était qu'une illusion 
Ce qui me sépare de toi avec tant de violence c'est la distance...
Entre le ciel et la terre il y a... cet espace qui nous détruira...
Accepte de perdre tes ailes et rejoint moi 
Car je ne peux pas vivre en ton absence 
Ma vie n'aurait plus aucun sens.

 

 

 

 

 

   
  Tranche de vie

Qu'est-ce des années devant l'éternel 
Des matinées , des jours qui se lèvent
Partant la tête haute tel un guerrier
Je montrerai ma voie au monde entier

Jamais n'abandonne et rien m'étonne
Ces années folles où j'dégringole
J'suis enfermé sans camisole
Mais c'est pareil ca pèse une tonne

J'suis étudiant , j'bosse dans l'commerce
Et j'connais par coeur toutes les pièces
Chaque recoin jusqu'à la toile d'araignée
Sans oublier m'dame vidoni ma prof d'anglais

Un quart de ma vie dans ces couloirs
Oui j'ai 20 ans et faut pas croire ...
Entres les leçons et mes devoirs
je sèche des fois , ça faut le savoir

Apprends encore apprends toujours
Tu arriveras à la sagesse
Apprends encore apprends toujours
C'est ici que disparaît la paresse

 

 

 

 

 

   
  Le chemin

Nous nous sommes attendu pendant des mois
Des mois interminable à passer sans toi
Où nous souffrions en silence de notre absence
Où nous ne vivions qu'à travers nos illusions

Les mots ne suffisent pas
Ces mots qui décrivent cette souffrance... n'existent pas
Et cette douleur qui nous lie encore
Avec le temps un peu plus fort

Un amour qui naît malgré la distance
A-t-il une chance de résister ?
Deux âmes inconnues qui tombent amoureuses
Peuvent-elles encore s'aimer à visages découverts ?

La peur nous envahit
Les yeux suivront-ils le coeur ?
Ou seront nous trahis...
Et vivre notre plus grand malheur

Nous nous sommes construits un monde
Un monde de lumière... où tout reste à faire

 

 

 

 


   
  Une nuit, un lieu, un souvenir

Une nuit, un lieu, un souvenir...
Et tout est différent
Je replonge dans l'instant
Un saut en arrière pour lire l'avenir

Ton arrivée en arrêt sur image
Tes bagages au sol et ton regard sur moi
Tout devient flou autour
Il n'y a que toi, moi, et les nuages ...

La scène en noir et blanc
Et tu t'en vas à présent
Mais à qui la faute...
Si l'on est si loin l'un de l'autre ?

Une nuit, un lieu, un souvenir...
Ton départ en arrêt sur images
Notre au revoir en couleurs
Et l'espoir d'être ailleurs...

 

 

 

 

 

   
  Coup de foudre (Duo entre clair0bscur & BC)

Mon coeur s'enflamme
D'un feu qui vaporise mes larmes
C'est toi que je veux
Pour être heureux
Tu es mon étoile, ma douceur
Je t'aime de tout mon coeur
Coup de foudre, quels sentiments !
Rencontres d'éclairs c'est puissant
Cet homme est mon air, mon océan
Cette femme est ma vie, mon courant

Je t'aime
C'est un poème
Aux milles facettes, aux milles tourments
Aux milles recettes, aux milles tournants
L'amour c'est tout mais mon amour c'est toi
Tout est amour en toi et cela me rend fou
Folle de toi et mon coeur qui bat...
Le mien est fou, il se prend pour un roi
Et pour rejoindre sa reine, il livre combat...