Luc Rose

Luc Rose


Turbulences

 

Les Yeux

le Coeur

l'Esprit

le Corps


HAÏKUS



°°°°°°°°°°°°

 


 

Je pense à toi

 

Quand l'alizé vient sur mon front

Frotter la moiteur des nuits blanches

Tournant autour de moi en rond

Telle danseuse avec ses hanches

 

Je pense à toi

 

Quand je me lève le matin

Sans entendre le moindre bruit

Que je tâtonne de la main

L'autre côté de notre lit

 

Je pense à toi

 

Quand je me coupe un bout de pain

Avant de partir travailler

Que je regarde notre chien

Inquiet de me voir m'en aller

 

Je pense à toi

 

Quand quelqu'un vient pour m'étourdir

De ses paroles inutiles

Parlant projet et avenir

Qui aujourd'hui sont si futiles

 

Je pense à toi

 

Quand je m'occupe avec ardeur

Pour ne pas compter les minutes

Qu'arrive la fin du labeur

Et le début d'une autre lutte

 

Je pense à toi

 

Quand je reviens à la maison

Que je regarde les fenêtres

Et que j'y vois cet abandon

Des formes qui ne peuvent être

 

Je pense à toi

 

Quand je vois la télévision

Le brouhaha de tout ce monde

Je voudrais couper l'émission

Mais alors le silence gronde

 

Je pense à toi

Quand je m'enfonce dans le noir

Pensant dormir et oublier

Que j'attends le sommeil le soir

En enserrant ton oreiller

 

Je pense à toi

 

Quand je fais un seul mouvement

Ou que j'émets une parole

Que soleil luise au firmament

Ou que la lune au ciel s'envole

 

Je pense à toi

 

1/04/2006

Je t'aime


 

 

 

 

 

VOUS, MONSIEUR LE PROFESSEUR

 

Vous qui avez mis des couleurs

Tout au fond des yeux des enfants

Toujours la main sur votre cœur

Chaque jour droit contre le vent

 

Vous qui saviez tendre l’oreille

Donner la main aux galopins

Leur raconter quelques merveilles

Pour les guider aux droits chemins

 

Merci monsieur le professeur

 

Vous qui avez tant consacré

Pour éduquer corps et esprit

Nous ne pourrons vous oublier

De vous nous avons tant appris

 

Vous êtes né pour la passion

Dans la nature ou dans les âmes

Tel un artiste d’illusions

Vous effaciez les bleus qui clament

 

Merci monsieur le professeur

 

Vous qui pouviez dans la sueur

Trouver les mots encourageants

Montrer dans l’élan d’un joueur

La poésie en mouvement

 

Vous êtes l’oiseau sur la branche

Qui enjolive nos soupirs

Ceux de nos têtes qui se penchent

Aux regrets de vous voir partir

 
 21/06/2003

 

 


© Luc Rose                                 Tous droits réservés

 

Sites et groupes de poésie 

Http://perso.wanadoo.fr/motsmagiques/         
Liste de poésie classiques, contemporaines ou autres       
Http://fr.groups.yahoo.com/group/Escale_poetique
Liste atelier haïku et poésies courtes, citations
Http://fr.groups.yahoo.com/group/Mots_magiques
Liste Haïku / Haiquoi-fr
http://fr.groups.yahoo.com/group/haiquoi-fr/

 

Retour vingt-et-unième siècle